Castanyem el TRACTAT (francès)

  • 3cartells4 NOVEMBRE: “Castanyem el Tracata dels Pirienus”
    19h00: Castanyada i vi nou per escalfar motors al Casal de Perpinyà (23 avinguda del Liceu)
  • 5 NOVEMBRE
    16h00: Inici de la manifestació “Sem Catalunya Nord, sem un país català, volem decidir” – Pl. Catalunya 16h59: Encerclem la Prefectura
    17h30: Parlaments al Castellet
    19h30: Marxa de torxes (del Castellet fins a la Casa Musical)
    20h00: Concert a la Casa Musical (5€)

La manifestation, convoquée par la Federació d’Entitats en Defensa I Promoció de la Llengua I la Cultura Catalanes et le collectif SEM, commémore el Tractat dels Pirineus et celèbre la fin du Correllengua (manifestation en faveur de la langue partout en Catalogne)

Nous sommes un pays catalan. Et nous sommes ici pour dire que nous n’abandonnerons pas le nom, mais que nous n’abandonnerons pas non plus le contenu. Nous ne voulons pas être une bouteille vide avec un belle étiquette sur laquelle serait écrit «País català» mais sans vin, sans compétences, sans statut, sans budget, sans moyens. Il y a des territoires de l’État français qui ont un statut propre. Parce qu’ils l’ont revendiqué et défendu tous ensemble. Parce qu’ils n’ont pas accepté d’être un territoire avec un nom sans pouvoir de décision. Nous voulons décider, oui, et décider se fait à partir d’un statut, d’une propre institution, à partir d’un budget concret et de contenus.

Le premier contenu est la langue! Il n’y en a pas assez en revendicant «pays catalan». Qui le dit, s’est déjà résigné et a abandonné la langue. À l’entrée de chaque village il y a le nom écrit en français : il y a bien longtemps que l’on nous a volé le véritable nom. Et maintenant nous écrivons en plus en dessous «pays catalan». De l’autre côté souvent il y a le nom écrit correctement. Mais pourquoi n’y trouve-t-on pas «País Català»? Certains ont commencé à le faire. À dire «País Català» C’est le signe que nous n’abandonnons pas, que nous continuons le travail de tous ceux qui avant nous ont défendu et transmis la langue.

Le nom ne fait pas le tout. On le sait bien : le Conseil Régional, le Conseil Département et quelques mairies font des déclaration en faveur de la défene du catalan. Certains ont signé des lettres pour le catalan. Mais rien ne s’applique. Ou si peu.

Nous sommes ici pour dire que à partir de maintenant nous voulons des faits. Nous sommes ici pour dire que nous existons et que nous n’existerons officiellement que si nous avons un statut propre et reconnu.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s